Pellicules

Archiver ses pellicules

Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment archiver ses pellicules? C’est une question que l’on ne se pose peut-être pas assez…

Une fois développés, nos petits chefs-d’œuvre ont besoin d’un petit peu de soin pour résister à l’épreuve du temps.

Cela peut être aussi un gain de temps considérable de savoir où est quoi quand on cherche une photo en particulier.

Stockage physique

Pour le stockage physique, j’utilise des classeurs et des feuillets fabriqués pour l’archivage des pellicules. Il y a plusieurs marques et plusieurs formats, bien sûr, choisissez celui que vous préférez!

De mon coté, j’utilise des pochettes de 7 bandes de 6 photos en 35mm et 4 bandes en 120. Ces pochettes sont de la même taille et se mixent très bien dans un classeur. Vous pourriez utiliser un classeur classique mais je vous conseille quand même d’utiliser les classeurs pellicules car ils sont plus larges que les classiques. Ainsi vos pellicules ne dépasseront pas.

Mix de 35mm et 120 en glassine

Il existe 3 sortes de pochettes, en glassine/pergamine, en acétate et en polypropylène.

  • Glassine/pergamine: c’est un papier semi-transparent sans acide qui est très facile à utiliser et bon marché.
  • Acétate: c’est un plastique sans acide et sans chlorine totalement transparent. Un peu moins facile à utiliser que la glassine (collant) mais sa transparence permet de faire les “contacts print” sans sortir la pellicule. Aussi plus cher que la glassine…
  • Polypropylène: aussi facile à utiliser que la glassine mais en “gardant” la transparence de l’acétate; mais les “contacts print” sont d’une résolution inférieure car ce n’est quand même pas aussi clair que l’acétate comme vous pouvez voir ci-dessous.

Exemple

Exemple d'archivage de pellicules
Diapo 120 dans une pochette en acétate vs diapo 35mm dans une pochette en polypropylène

Perso, j’utilise la glassine pour le noir et blanc et le C41 (négatif couleur), puis l’acétate pour le E6 (diapo). Comme ça les diapos restent belles même dans le classeur 😉

Sur chaque feuillet, j’écris le numéro de pellicule attribué (voir explication plus bas) et le labo ou le révélateur utilisé.

Les classeurs sont ensuite stockés à plat dans un endroit sec. L’humidité serait un désastre… L’émulsion humide est collante et peux très facilement s’abimer au contact de n’importe quel matériau.

Pour le matériel:

Je cherche encore un fournisseur français mais en attendant, vous pourrez trouver ce genre de matériel chez Fotoimpex ou Ag-Photographic pour n’en citer que deux!

Archivage informatique

Revenons au numéro de pellicule attribué… Depuis le début, chaque pellicule que j’ai shooté a reçu son numéro unique dans l’ordre chronologique où je les ai développées (j’en suis à 467).

J’ai commencé avec un fichier Excel mais je suis maintenant passé sur Numbers. Au début, c’était surtout pour tracker les coûts mais maintenant ça fait trop peur alors c’est surtout pour savoir à quel numéro j’en suis…

Pour chaque pellicule, j’enregistre dans ce fichier l’appareil photo utilisé, la pellicule utilisée et si j’ai des impressions (labo ou chambre noire)

En effet, comme j’ai un répertoire par appareil photo, les numéros ne se suivent pas forcément dans un répertoire car j’utilise souvent plusieurs appareils photos pour une même session. Voici un exemple: les pellicules 429, 430 et 431 ont étés prises avec le Pentax 6×7 mais la pellicule 432 à été prise avec le Pentax Spotmatic.

Archive informatique
Archiver ses pellicules

Donc sur mon disque dur, les fichiers sont rangés de cette manière. Pour y naviguer encore plus facilement, j’utilise Lightroom.

Quand je veux faire un tirage, il me suffit de me référer au numéro de pellicule pour la retrouver facilement dans mes classeurs. Et hop, le tour est joué! C’est aussi un moyen ultra efficace pour classer vos négatifs de photos souvenirs.

Au final

Ce système n’est pas facile à mettre en place quand vous avez déjà beaucoup de pellicules à archiver mais il devient relativement facile à mettre à jour quand il est entretenu.

Je trouve ce système vraiment super pratique pour m’y retrouver. Donc, si vous en êtes à vos débuts dans l’argentique, pensez à vous faciliter la vie avec un archivage efficace!

Merci encore pour votre lecture! Surtout, n’hésitez pas à laisser un commentaire si l’idée vous a plu ou si vous aussi vous avez des idées pour encore améliorer ce système.


Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Participez au tirage au sort pour gagner une pellicule