Pellicules

Ajoutez des sprockets dans vos oeuvres!

Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout d’abord et pour être sûr que nous parlons bien de la même chose: Qu’est ce que les “sprockets”? C’est la série de petits trous bordant les pellicules et qui permettent l’avancement du film dans l’appareil photo.

Tammy – EOS 3 – Portra 400

Et oui, tout le film est sensible à la lumière, pas seulement la partie centrale. Il est donc possible quand bon vous semble de faire des photos plus grandes que le format standard 24×36.

Maintenant, c’est vrai qu’il y a les écritures et les marquages de référencement mais c’est un style!

D’accord mais comment fait-on?

Je vois au moins 3 manières d’ajouter des sprockets dans votre vie de photographe.

1- Les appareils photos fait pour…

Effectivement, quelques appareils photos ont été créés pour intégrer les sprockets dans la photo. Notamment le Sprocket Rocket ou le 360 Spinner de Lomography.

Ces appareils sont très facile à utiliser et à “charger” comparés aux solutions suivantes. Par contre, la qualité d’image n’est pas la meilleure que vous puissiez obtenir.

2- Les appareils moyens formats (120)

Les pellicules 120 ont l’avantage d’avoir le même diamètre que les pellicules de 35mm. Il est donc possible de monter une pellicule 35mm dans un emplacement de 120 grâce à 2 petits adaptateurs souvent imprimé en 3D. J’utilise ceux de Japan Camera Hunter (maintenant indisponibles) mais ces petites choses là se trouvent dans des magasins comme AnalogueWonderland 😉 Je rajouterai des liens vers des sites français dès que j’en aurai trouvé ou n’hésitez pas à en rajouter en commentaires si vous avez des bonnes adresses… Même Amazon est un peu juste en résultats!

Adaptateurs de 35mm en 120

Suivant l’appareil que vous allez utiliser, il y a des petites astuces à savoir:

  • Il faut régler votre appareil comme pour les pellicules en 220, d’abord parce qu’un film de 36 poses est plus long qu’un film en 120, mais aussi et surtout pour le plan de la pellicule. En 120 il y a un papier qui se déroule avec le film mais pas en 220. Du coup, le plan du film doit correspondre à celui du 220.
  • Vous pouvez scotcher l’amorce d’un papier 120 sur votre 35mm pour éviter de “gâcher” du film quand vous le chargerez. Une fois scotché au bon endroit et coupé pour le mettre à la bonne largeur, enroulez le dans la pellicule. Vérifiez bien que la partie scotchée puisse sortir facilement de la pellicule. Ainsi l’amorce de film pourra commencer au bon endroit sans perdre trop de pellicule.
Longueur de film potentiellement perdue si vous l’utilisez sans papier.

Donc, en faisant comme ça, avec un Pentax 6×7 et un vieux film périmé de Carrefour, vous pourriez obtenir des photos comme ça:

Pentax 6×7 avec le 105mm
Pentax 6×7 avec le 105mm

Il faudra que je refasse un essai avec un objectif plus large, genre 45mm pour avoir une impression de panorama encore plus forte!

Malheureusement, ce petit montage n’est pas possible avec tous les appareils. J’ai tenté sur un Fuji 6×9 (GW690) et le mécanisme à besoin de “lire” le déroulement du papier donc il faudrait en plus trafiquer l’appareil pour lui faire croire qu’il y a du papier ou du film sur toute la largeur qui défile. C’est possible et ça se fait mais j’ai dû rendre l’appareil avant de tester… Ce qui m’amène à la 3ème méthode.

3- Rebobiner du 35mm sur un autre format

Là, ça devient un peu plus empirique mais il est tout à fait possible de rebobiner des pellicules de 120 ou même 127 avec du film en 35mm et ensuite shooter la pellicule normalement.

Pour cela, il vous faut d’abord garder vos pellicules 120 et 127 qui ont déjà été développées et bien faire attention de ne pas avoir abimer le papier de protection.

Ensuite, il faut vous armer de votre patience, d’un ciseau, de scotch papier et d’un sac de développement.

Le plus difficile est de commencer l’enroulement du film en partant droit car il ne faut pas scotcher l’amorce (ça serait trop facile). Si vous scotchez l’amorce elle créera une bosse quand vous utiliserez le film et qu’il s’enroulera sur l’autre bobine…

La deuxième partie difficile est de scotcher le film à la fin de l’enroulement et surtout de le faire au bon endroit! Rappelez vous que vous devez faire tout ça dans le noir… Mon petit conseil est de mettre un petit scotch sur le papier là ou le film est censé commencer. Ainsi à l’enroulage vous pourrez le sentir et vous saurez que c’est là qu’il faut s’arrêter. Vous pouvez couper le film et le scotcher sur le papier avant de finir l’enroulement.

Enrouler ses propres films n’est pas une sinécure! Mais vous pouvez choisir la pellicule que vous voulez et ça c’est énorme surtout sur un format comme le 127 qui n’a que très peu de choix à la base!

C’est d’ailleurs comme ça que j’ai obtenu cette photo de Jade qui à été prise avec un Baby Rolleiflex (format 127) et une pellicule Agfa 200 (35mm) rebobinée à la main sur du 127!

Jade et les Sprockets

Autres pistes

Au moment où j’écris cet article, Analogue Wonderland vient juste de mettre en vente des adaptateurs de toutes sortes pour utiliser des formats encore plus exotiques. Je vous laisse découvrir ça ici! Faites moi signe si vous connaissez des vendeurs francophones 😉

Pour finir

Certes maintenant vous avez vos photos avec les sprockets. Super! Mais comment je les scan? En suivant les petits conseils qui sont ici 😉

Merci pour votre lecture et j’espère que cela vous a donner envie d’ajouter des sprockets à vos photos!

N’hésitez pas à me poser vos questions ou à laisser un petit commentaire ci-dessous.


Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Participez au tirage au sort pour gagner une pellicule