Philosophie

FujiFilm ou plutôt Fuji(not)Film!

Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

FujiFilm était une bonne marque. Pour être honnête, c’est même toujours une bonne marque! Le seul vrai problème, c’est qu’ils se désintéressent franchement du marché de l’argentique… Encore en janvier dernier, ils ont annoncé l’arrêt de la production de leur pellicule négative couleur: Fuji Pro 400H.

Mes déceptions successives avec Fujifilm

Quand j’ai commencé la photographie argentique, il y avait une pellicule que j’aimais bien utiliser, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. C’était la Fuji Neopan 400, je n’en ai malheureusement pas profité longtemps car Fuji l’a arrêté en 2012.

Fujifilm Neopan 400
Janire – Fuji Neopan 400 en intérieur
Fujifilm Neopan 400
Milly – Fuji Neopan 400 en extérieur

A l’époque, cette annonce ne m’a pas perturbé plus que ça puisqu’il restait quand même de sérieuses options de remplacement chez Ilford et chez Kodak!

Le pire de Fuji(Not)Film

L’annonce de suppression qui a suivi a par contre été beaucoup plus difficile à encaisser! En 2013, j’ai commencé à travailler avec des appareils photos au procédé un peu plus magique et aux pellicules totalement uniques! Des photos instantanées de type “Peel-apart” les Fuji FP-3000b. Chaque photo était unique et sortait directement de l’appareil! On prend une photo, on sort le tirage de l’appareil et on compte le temps nécessaire au développement (15 à 30 secondes) puis on ouvre l’ensemble en deux pour découvrir la photo.

C’était magique de se retrouver directement avec une photo entre les mains! Bien plus rapide et de bien meilleur qualité que les Polaroids. Rien que pour ça, ça mériterait bien une petite vidéo! Ça viendra mais en attendant, voilà une petite photo:

Fujifilm FP-3000b
Photos instantanées – Fuji FP-3000b et FP-100c

Ces petites photos de 8.5×10.8 cm sont d’une qualité incroyable! J’aimais particulièrement les noir et blanc mais Fuji faisait aussi de la couleur, les FP-100c qui ont été arrêtés rapidement après… Soit-disant par manque de demande…

Sachant que Fuji étaient les seuls à fabriquer ces pellicules, le marché était là mais ils ne se sont juste pas cassé la tête. Il y a même un groupe de photographes mené par Florian Kaps qui est allé jusqu’au Japon pour rencontrer Fuji dans une démarche pour sauver ce type de pellicule. Pour info, Florian n’est pas n’importe qui, c’est celui qui avait déjà redonné vie aux Polaroïds avec son “Impossible Project”.

Le Non-sens de Fujifilm

Fuji a complètement fait la sourde oreille et n’a rien voulu savoir. Que Fuji décide d’arrêter, pourquoi pas, c’est une entreprise, mais qu’ils n’aient pas levé le petit doigt pour offrir une alternative était vraiment déshonorant pour une entreprise qui à le mot “Film” dans son nom…

Florian ne désespère toujours pas et travaille sur une alternative “One instant“. Mais toutes les tentatives que j’ai vues jusqu’à ce jour sont vraiment très très loin de ce qu’offrait Fuji… Les moyens ne sont pas les mêmes non plus!

Résultats, tout un tas d’appareils photos se retrouve bon pour le musée! Et les quelques fanatiques du FP-3000b s’arrachent les derniers paquets pour des montants allant jusqu’à 100€ (J’ai l’impression d’être très riche avec les 6 packs qu’il me reste!)

La déception en trop

Pendant que Kodak annonce le retour de l’Ektachrome et de la Tmax P3200, Fuji annonce l’arrêt de l’acros 100… Et là, je peux vous dire que j’ai eu du mal à m’en remettre (d’ailleurs je ne m’en suis toujours pas remis 😉 )

C’est ma pellicule noir et blanc ISO 100 préférée, il suffit d’aller sur mon Instagram pour voir tous les exemples.

Pour la première fois, j’ai décidé de stocker une pellicule. En plus, j’habitais au Japon, donc j’en ai acheté des cartons!! Et là, grosse blague de Fuji, ils annoncent peu de temps après qu’ils vont faire marche arrière et produire une version 2 de cette pellicule. Je vous avoue que sur le moment, c’était plutôt une bonne nouvelle. Jusqu’à ce qu’ils sortent vraiment cette version 2. J’ai fait une petite comparaison et franchement la version 2 n’est pas un bon remplacement. Doubler le prix pour perdre l’expérience Fuji, non merci.

Je suis donc très content d’avoir fait mon petit stock que je commence à rationner…

La déception finale

En 2018, Fuji a aussi annoncé l’arrêt d’une petite production locale… La Natura 1600. C’était la dernière pellicule couleur en ISO 1600. Elle est aussi devenue tellement chère que je n’ose plus utiliser mes dernières pellicules.

Je me suis quand même un peu amusé avec cette pellicule au Japon. Elle est aussi d’une qualité remarquable. Par contre étant très sensible, elle va se conserver moins bien donc faudra pas trop que je tarde à utiliser mon mini stock!

Fujifilm Natura 1600
4h du mat – Marché aux poissons de Nagoya

Le mot de la fin

Le plus gros problème avec FujiFilm, c’est que leurs produits sont d’une excellente qualité! C’est d’ailleurs pour ça que leur disparition est si difficile à accepter…

Même leurs produits numériques sont excellents! Mais clairement Fujifilm n’as plus la passion pour la pellicule, Fuji(not)film est devenu une blague! Peut-être vont-ils renommer leur entreprise FujiDigi? À ce moment là j’arrêterai peut être mon boycott inutile pour craquer sur un GFX… Imaginez le rendu avec la 105mm 2.4 Pentax! Et plus de problème de Pentax 67 qui flanche!

On n’en est pas là mais pour l’instant, le seul conseil que je puisse vous donner si une de vos pellicules préférée est une Fuji: TROUVEZ UNE REMPLAÇANTE, car Fuji va finir par l’arrêter. L’arrêt de la Pro 400H fut vraiment la démonstration que Fuji n’a pas l’intention de soutenir l’argentique.

Si vous vous demandiez pourquoi je ne parle pas trop de Fuji, maintenant vous savez 😉


Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter pour recevoir les bons plans