Pellicules

Test d’inversion de la Lomography Potsdam 100

Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai enfin pu faire un test d’inversion de la Lomography Potsdam 100!

J’ai testé la Lomo Potsdam 100 il y a quelque temps, et j’avais lu sur le site de Lomography qu’elle s’inversait très bien! Lomography donne les informations pour le kit d’inversion de Rollei mais de mon côté je suis toujours avec le kit Scala de chez Adox.

C’est donc grâce à Jules A.K.A. “Traitement croisé” et l’équipe de Nation Photo que j’ai pu avoir l’info de développement de la Potsdam 100 dans le kit Scala: elle se développe comme la Scala 160!

Le test

Pour ce test, je suis allé faire une petite balade autour de chez moi pour shooter un rouleau Lomo Potsdam 100 au format 120 dans mon Pentax 67.

Potsdam 100 et Pentax 67

J’ai fait attention à la mesure de lumière et j’ai shooté la pellicule à 100 ISO. J’ai aussi fait attention à ne pas trop prendre de scènes à gros contraste (sauf une intentionnellement). Même si en négatif cette pellicule le gère très bien, j’ai considéré le fait que les tolérances sont plus faibles en diapo.

Le développement

Pour en savoir un peu plus sur le kit Scala, vous pouvez lire le test ici. Autant la Scala 50 se développe facilement à 20°C. Autant la Scala 160 est un peu plus contraignante avec son développement à 24°C. C’était donc une première pour moi! Comme ma cuisine est plutôt entre 18°C et 20°C, j’ai fait le développement en faisant tremper les cuves dans un bain-marie que je maintenais entre 24°C et 25°C.

Commencer le développement avec un révélateur à 24°C est relativement facile. Mais quand le développement est long, il est vraiment important de s’assurer que la température va être maintenue. Comme ici le nombre d’étapes est supérieur à un développement noir et blanc classique et que les temps sont relativement “longs” (15 minutes pour le 1er révélateur), le bain-marie était indispensable.

Après moult manipulations et un état dubitatif à la ré-éxposition de la pellicule car je m’attendais à un autre aspect général un peu plus “laiteux”, finalement, la pellicule est sortie nickel!

Postdam 100 à l’étape de la ré-exposition

Résultats de l’inversion de la Lomo Potsdam 100

D’abord regardons la pellicule sur la table de lumière:

Lomo Potsdam 100 en diapo (Scala) sur la table de lumière

Oui, il y a bien une photo toute noire, je ne suis pas sûr de ce qui s’est passé. J’ai dû toucher le bouton pour bloquer le miroir en position haute ou mon sélecteur de vitesse était entre 2…

Sinon, je suis vraiment content du résultat, les diapos en 120 c’est vraiment super beau!

On voit encore la fuite de lumière sur les bords de la pellicule, je pense que ce sont toutes les Potsdam qui sont ainsi car là j’ai vraiment fait attention de ne pas la charger / décharger en plein soleil mais plutôt dans la pénombre et ça n’a pas changé grand chose.

Les photos

Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
La barrière en bois – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala

Pour info, en noir et blanc les diapos sont extrêmement facile à scanner!

Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
La clochette aux oiseaux – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala

Le niveau de détail et la définition sont vraiment top!

Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
Aurait-il fait mieux? – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala
Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
John Deere, l’outil de jardinage indispensable! – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala
Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
Sur-exposition – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala

Celle-ci serait passée largement en négatif, mais ici j’avais fait la mesure sur la façade qui était dans l’ombre et du coup, tout le reste est sur-exposé. Fallait s’y attendre mais je voulais voir où était la limite… Je crois que je l’ai trouvée 😉

Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
La porte qui penche – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala
Inversion Lomo Potsdam 100 - Kit Scala
Encore le robinet à 1/15seconde… – Lomo Potsdam 100 dev dans le kit d’inversion Scala

Là aussi j’ai atteint la limite. 1/15 seconde avec le Pentax 67 sans trépied, il faut que j’arrête le café 😉

Conclusion

J’avais hâte de pouvoir créer des diapos noir et blanc en 120 et bien c’est maintenant chose faite! J’ai une solution qui fonctionne bien et qui donne de très beaux résultats.

Maintenant, le challenge suivant va être de trouver un projecteur pour des diapos de cette taille 😉 Je tenterai aussi de faire des tirages sur papier positif. Cependant pour les tirages, je me demande si les négatifs ne sont quand même pas plus flexibles et faciles à travailler!

En tout cas, ces diapos sont des objets de toute beauté et les admirer à la table de lumière est déjà fascinant! Il va falloir maintenant que je trouve un moyen de les partager ou de les offrir dans le même principe que les porte-clés pour le 35mm.

Porte-clé 35mm – Scala 50

J’espère encore une fois que vous avez trouvé ici des infos utiles et que cela vous aura motivé à essayer cette méthode d’inversion car les résultats ne s’apprécient réellement que quand on a ces diapos sous les yeux. Bonne journée à vous et à très bientôt.


Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter pour recevoir les bons plans