Révélateur maison

Le Yerba Matenol, encore un dérivé du Caffenol

Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Après quelques recherches sur l’acide caféique, le Yerba Mate (ou Yerba Maté) est apparu comme une herbe qui en contenait beaucoup, j’ai donc voulu tenter le Yerba Matenol!

Effectivement, l’acide caféique étant apparemment le composé chimique qui participe au développement des pellicules, j’ai voulu essayer avec une infusion de cette herbe qui en est naturellement riche.

Après le Caffenol et le Teanol, j’ai donc tenté l’expérience avec une Fomopan 100 qui avait très bien réagit au Vinol!

Pour les photos, j’ai pris mon Pentax 67 et je suis allé me balader dans le petit village/hameau “Les Nières” qui fait aussi partie de la commune de St Gervais, encore une très belle découverte avec des rencontres vraiment sympathiques!

La recette du Yerba Matenol

Pour cette recette, je me suis inspiré de celle du Teanol car c’est aussi sur la base d’une infusion.

Ingredients du Matenol

Le plus dur à trouver était le Yerba Mate! J’ai aussi remplacé un des ingrédients phare par celui que j’aurais dû utiliser depuis le début… Les comprimés de vitamine C effervescents ont été remplacé par de la vitamine C pure en poudre… Tout droit venue de chez mondroguiste.com.

Effectivement, il me tenait à coeur de faire ces recettes maison seulement à partir d’ingrédients que je pouvais trouver au supermarché mais le coût de la vitamine C devenait ridicule par rapport à mon intention. En Angleterre ou en Allemagne, j’aurais pu trouver de la vitamine C pure en poudre assez facilement. Puis en réalité, je ne peux pas trouver mon fixateur au supermarché… Donc quitte à avoir recours à internet, autant l’utiliser aussi pour ma vitamine C!

Je garde le plaisir de jouer au p’tit chimiste et surtout, je peux encore me débarrasser de ce révélateur dans mon évier ce que je ne peux pas faire avec les autres révélateurs.

Donc la recette du Yerba Matenol:

  • 30g de Yerba Mate en infusion dans 600ml d’eau chaude
  • 32g de soude en cristaux – Carbonate de Sodium Na2C03
  • 10g de Vitamine C en poudre
  • 2g de sel iodé

J’ai laissé le Yerba Mate infuser jusqu’à ce que la température atteigne les 30°C et j’ai ensuite filtré pour en extraire 500ml. Cela m’a donné une solution bien jaune-verdâtre, je ne m’attendais pas à une teinte aussi forte.

J’ai ensuite ajouté les autres ingrédients dans l’infusion de Yerba Mate dans l’ordre listé ci-dessus. Tout s’est mélangé facilement. Pendant que la solution reposait et redescendait vers les 20°C, j’en ai profité pour mettre la pellicule dans la cuve.

Le développement

Une fois que tout était prêt, la pellicule dans la cuve et le révélateur à 20°C, j’ai suivi les étapes suivantes

  • Un pré-mouillage de 5 minutes pour déverdir la Fomapan 100
  • Développement pendant 18 minutes à 20°C. Une minute d’inversions au départ puis 10 secondes toutes les minutes
  • 3 rinçages rapides à l’eau claire pour “dépolluer” la cuve
  • 1 minute dans le bain d’arrêt
  • 3 minutes dans le fixateur
  • Rinçage à l’eau claire
  • Un dernier bain dans de l’eau déminéralisée pour éviter les traces de séchage.

J’espérais obtenir une pellicule un peu plus contrastée qu’avec le Teanol et sans trop de teinte comme pour le Vinol mais ce n’est pas vraiment ce que j’ai obtenu…

Résultats

Voici donc le résultat sur la table de lumière:

Fomapan 100 développée dans le Matenol – Table de lumière

On peut voir que la pellicule est bien développée mais je ne comprends pas d’où sort cette teinte rougeâtre! À la rigueur, cela aurait pu être le résultat attendu avec le Vinol mais non, le rouge du vin avait bien compensé le vert de la pellicule. Mais ici, vert + vert = rouge… Mystère et boule de gomme!

J’ai d’abord cru que cela pouvait être dû à un problème de fixateur mais le test avec le clip (astuce numéro 4) a donné de bons résultats (moins de 30s). J’ai refixé la bande du haut, au cas où, mais comme vous pouvez le voir: zéro différence…

Les photos

Matenol et Fomapan 100
La pompe à eau – Fomapan 100 et Matenol

On arrive quand même à avoir de beaux contrastes avec le scan.

Matenol et Fomapan 100
Les nuages et la montagne – Fomapan 100 et Matenol

La palette de gris est sympa mais je préfère les résultats avec le Vinol.

Matenol et Fomapan 100
Rencontre très sympa avec Alain – Fomapan 100 et Matenol

Alain est un habitant du village vraiment sympa qui nous a donné plein d’infos sur les choses à voir! Il est aussi passionné de photo, ça aide un peu de se balader avec un Pentax 67 😉

Les tonalités de gris sur cette photo me font étrangement penser à ce que j’avais obtenu avec la Ilford Ortho Plus et je me demande vraiment si cela a un rapport avec la teinte rouge de la pellicule.

Matenol et Fomapan 100
Une autre pompe à eau – Fomapan 100 et Matenol
Matenol et Fomapan 100
Un p’tit coin de paradi perdu – Fomapan 100 et Matenol

Le grain est aussi relativement présent par rapport à ce que peut faire la Fomapan 100.

Matenol et Fomapan 100
Honneur à nos mineurs – Fomapan 100 et Matenol
Matenol et Fomapan 100
La maison en diamants – Fomapan 100 et Matenol

Conclusion

Je suis vraiment content de ce test car il m’a permis de découvrir un nouveau petit village mais je crois que cette recette à besoin d’amélioration.

Je pense que j’ai mis beaucoup trop de maté à infuser, il y en avait bien plus que le thé et ce n’est pas logique car le maté contient plus d’acide caféique que le thé. J’aurais donc du en mettre moins.

Comme je n’en ai pas fini avec ces recettes maison, je vais aussi faire l’acquisition d’un pH-mètre pour ajuster la quantité de cristaux de soude de manière à obtenir le pH qui va bien à tous les coups.

La Fomapan 100 pourrait devenir ma référence pour ces tests! J’aimerais bien être capable de faire des comparaisons basées sur la même pellicule. Comme elle rend pas trop mal et qu’elle fait partie des moins chères, ça me semble être une bonne idée! Mais bon j’avoue quand même que mon coeur balance avec la Ilford FP4+ qui est de meilleure qualité et plus répandue.

Qu’est ce que vous en dites, plutôt Fomapan ou FP4+ pour ces tests? En tout cas, je vous souhaite une excellente journée et à très bientôt pour de nouvelles aventures!


Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Commentaires

  • Kristo

    Je m’étais arrêté au premier article trouvé sur le Caffenol sur votre site, je vois que vous avez poussé bien plus loin l’expérience ! (Je crois d’ailleurs que j’ai dû faire une erreur dans mon commentaire de ce matin, mais ne le retrouvant pas je n’ai pas dû l’envoyer… c’est mieux ainsi !)

    Je ne développe qu’au Caffenol, j’ai fais plusieurs essais à la sauge (pas essayé avec du vin ou du thé mais j’avais déjà vu des tests), mais je n’avais jamais entendu parler de remplacer le café par du Maté ! Je ferais un essai. Buvant du Maté je vais essayer de réutiliser mon maté du jour, en essayant de trouver le bon dosage. Plus écologique que d’acheter du café qui ne servirait qu’à développer, ça deviendrait du recyclage et l’idée me plait bien ! Plus qu’à voir s’il reste assez d’acide caféique après l’avoir déjà utilisé.

    Merci pour cette découverte !

    • Thomas Domise

      Bonjour Kristo et merci beaucoup pour ce commentaire très sympa! 😉 Effectivement le Maté devrait pouvoir s’utiliser plusieurs fois donc je croise les doigts pour que votre expérience soit positive!
      Pour l’autre commentaire, je le vois bien dans la file d’attente de validation. Effectivement, c’était mon premier article sur le Caffenol donc j’étais vraiment encore en mode découverte. Votre commentaire contient des infos très intéressantes donc je vais le valider aussi.
      Encore merci pour votre intérêt!
      Avez vous vu la recette de l’Irish Caffenol?
      Thomas

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter pour recevoir les bons plans