Matériel

LE Pentax 67, un boitier au top!

Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Pentax 67 est aujourd’hui l’appareil photo que j’utilise le plus. Après 246 pellicules au jour où j’écris cet article, je ne m’en lasse toujours pas!

Mon premier Pentax 67

Fin 2014, j’ai accompagné ma femme à Prague pour une réunion et pendant qu’elle était au travail, je faisais les boutiques 😉

En flânant presque au hasard, je suis tombé sur un kit assez complet: Pentax 6×7 MLU, poignée gauche, 105mm, 45mm, 55mm, 135mm, 150mm plus caisse de transport! 1000 Euros, j’ai craqué, je suis parti avec… À l’époque, ce n’était pas l’affaire du siècle mais j’en cherchais un depuis un moment et en considérant tous les accessoires et la réputation de la boutique, je me suis laissé tenter!

Pentax 67 - Kit de départ
Le kit!

Dès la première pellicule, j’ai eu la confirmation que tout fonctionnait bien et j’ai tout de suite aimé les résultats que j’obtenais avec cette fameuse 105mm 2.4!

Pentax 67 - 105mm - Ilford FP4
Extrait de ma première pellicule, une Ilford FP4

Ce boitier est rapidement devenu mon boitier à tout faire et ce Pentax 67 était constamment dans mon sac, sauf pour mon voyage “sac à dos” en 2015. Le poids de cet engin, 2kg 420g est quand même assez démotivant pour un voyage itinérant où être léger est primordial… Mais c’était avec grand plaisir que j’ai renoué mes liens avec ce boitier en 2016!

Le Pentax 67 au jour le jour

A mon retour, ce Pentax m’accompagnait sur tous mes shoots! Malgré son poids, sa facilité d’utilisation mais surtout son rendu unique et si plaisant en ont fait mon boitier principal.

Aujourd’hui, 90% de mon portfolio (par conséquent, de mon Instagram) a été réalisé avec ce boitier!

Pentax 67 sur mon Instagram
Capture d’écran de mon Instagram @tdomise – Tout vient du Pentax 67

Je l’emmène partout, pour tous mes projets et même en voyage quand ce n’est pas un voyage “sac à dos”.

Puis fin mars 2019, c’est le drame… Je sens bien que l’avancement de la pellicule ne fonctionne pas correctement, j’ai même réussi à prendre 11 photos sur la même pellicule!

Résultats, c’est artistique mais c’est pas du tout ce que j’attendais!

Raté de Pentax 67
C’est original! Pentax 67 qui déraille…

Mon deuxième Pentax 67

Mon premier réflexe fut de regarder les stocks des boutiques japonaises que je connaissais. J’ai rapidement trouvé un remplaçant et j’ai donc demandé à un ami d’aller me le chercher et de le passer à un collègue qui allait bientôt revenir du Japon.

En une semaine, j’avais en main mon deuxième Pentax 6×7 MLU! Et le premier était parti en réparation.

Après 6 semaines, j’avais 2 Pentax 6×7 MLU qui fonctionnaient très bien 😉

Malheureusement, aujourd’hui, je soupçonne mon premier d’avoir un nouveau problème sur la vitesse de fermeture des rideaux… Je crois qu’il aurait besoin de repasser par la case réparation!

Ce problème m’a pour l’instant empêché de faire plusieurs tests de comparaison de pellicules comme je l’avais fait pour la Fuji Acros 100. Je n’ai pas encore pris le temps de m’en occuper mais il va vraiment falloir que le le fasse.

Les différents Pentax 67

Il existe plusieurs version du Pentax 67, voici un petit résumé.

Le Pentax 6×7 (1969): C’est la première version de ce boitier, aujourd’hui elle est vraiment ancienne et la fiabilité des boitiers n’est pas au top.

Le Pentax 6×7 MLU (1976): MLU pour Mirror Lock-UP, c’est une option qui permet d’éviter les vibrations non négligeables du miroir. Cette version est la plus courante et elle est un peu plus intéressante car un peu plus récente que la première version et donc moins de problème de fiabilité. Et dans le pire des cas, cette version encore très mécanique se répare relativement bien.

Le Pentax 67 (1989): Le boiter à un air plus moderne et il est aussi plus récent, ce qui peut le rendre encore plus attractif car il a potentiellement “encore moins vécu”!

Le Pentax 67 ii (1998): Là, il commence à y avoir de sérieuses évolutions par rapport aux versions précédentes. Il y a un mode priorité ouverture, possibilité de double exposition, une poignée droite intégrée et surtout (pour les astronomes) le boitier ne consomme pas la batterie quand le miroir est en position haute! Ce qui est très interessant pour les expositions longues! Cette version est beaucoup plus chère et en plus les réparations sont beaucoup plus difficile en cas de problème. Il n’y a pratiquement plus de pièces de rechange, et comme tout ce qui est électronique… ça vieilli mal.

Les objectifs du Pentax 67

Le but de cet article n’est pas de les lister tous mais de donner un aperçu. Pour référence, il existe un facteur de 0.5 pour calculer la longueur focale équivalente du format 135 (aussi appelé plein format – par exemple, un 105mm est l’équivalent d’un 52mm sur un reflex au format 135).

Le 105mm 2.4 est ‘THE’ objectif portrait par excellence, son piqué, son rendu, son bokeh ont fait la légende… Je le shoote toujours à 2.4, le diaphragme ne fonctionnerait pas que je le saurais peut-être même pas!

Ensuite, il y a 2 objectifs qui ont leur fans mais que je n’ai pas encore essayé: le 75mm 2.8 et le 90mm 2.8

Le 45mm 4: Dans la gamme des focales plus courtes, cet objectif est parfait pour les paysages et pour voyager car il n’est pas trop gros ni trop lourd au contraire de son grand frère le 55mm 3.5 qui est bien moins pratique à transporter…

Pentax 67 - objectifs
45mm 4 vs Gigantique 55mm 3.5

Le 165mm 2.8: En concurrence avec le 150mm 2.8, j’avoue avoir les deux et je n’ai pas encore choisi… Il serait grand temps que je fasse un petit test pour choisir entre ces deux la car je n’ai franchement pas besoin des deux! Déjà que j’utilise très peu le 165mm car 95% du temps c’est le 105mm qui est vissé sur le boitier!

Pentax 67 - Objectifs
150mm 2.8 vs 165mm 2.8

Le 135mm 4 Macro: J’ai aussi cet objectif dans mon sac mais il faudrait vraiment que je me penche sur son cas car le piqué vaut aussi vraiment le détour!

Il y a bien sûr beaucoup d’autres objectifs mais ils sont bien moins courants ou sont pour des utilisations bien précises comme le 90mm 2.8 “Leaf Shutter” qui permet une synchronisation flash à 1:500 sec!

Les accessoires du Pentax 67

La poignée gauche: c’est un accessoire qui fait très classe mais qui en fait aussi rire plus d’un car il est assez légitime de se dire que cette poignée ne sert à rien… Perso, je pense qu’elle serait pratique surtout pour porter un flash, ou encore une Go Pro après une petite modification maison 😉

Pentax 67 et Go Pro
La mod Go-Pro!

La poignée droite: Caler ses doigts derrière une poignée à la main droite est un comfort supplémentaire indéniable. Par contre, ces accessoires ne sont pas fabriqués par Pentax mais par des fabricants diverses et vous pouvez trouver des modèles imprimés en 3d ou joliment sculptés dans du bois.

Les tubes d’extensions: il existe 3 tailles qui permettent de modifier la distance de mise au point minimum. Idéalement utilisés pour de la macro mais cela peut servir aussi en portrait pour se rapprocher un peu plus.

Pentax 67 - Tubes d'extensions
Les tubes d’extensions du Pentax 67

La loupe droite: Très certainement l’accessoire le plus dangereux du Pentax 67! Effectivement, une fois attachée sur la visée, cette loupe dépasse de façon significative du boitier et il est très facile de se la mettre dans l’oeil en portant le boitier à son visage, surtout quand on a l’habitude du boitier sans la loupe…

Pentax 67 - Loupe droite
La loupe droite du Pentax 67

Le viseur poitrine: je crois que c’est l’accessoire qui me manque le plus aujourd’hui. Je ne me sers pas de la mesure de lumière du prisme et j’aimerais parfois pouvoir viser comme sur un Mamiya ou un Hasselblad 😉 Surtout pour les photos à moyenne distance où le focus est critique et n’est pas évident à atteindre avec la visée à l’oeil.

Bon à savoir

La batterie est indispensable au bon fonctionnement, il est donc conseillé de toujours en avoir une de rechange dans le sac au cas où. Par contre, le 6×7 MLU ne consomme vraiment pas beaucoup. De mémoire, je ne l’ai changée qu’une fois!

La petite chaine à l’avant du boitier est très fragile, elle fait le lien entre le boitier et le prisme pour communiquer la valeur de l’ouverture. Démonter votre objectif avant de démonter votre prisme et inversement, remonter le prisme avant l’objectif. Si votre objectif est en place sur le boitier et que le diaphragme à une valeur supérieur à celle du minimum de votre objectif, la chaine ne sera pas calée correctement et le prisme la cassera en se mettant en place…

Pentax 67 - Chaine de couplage objectif / prisme
La petite chaine du Pentax 67

La monture du Pentax 67 est aussi relativement connue et on peut donc y monter des objectifs assez funky comme l’Aero Ektar 178mm car on peut facilement trouver des adaptateurs.

Conclusion

Je garde ce système tant que je serais capable de le porter!

C’est un système formidable d’une qualité remarquable, c’est le 1er appareil photo qui a vraiment calmé mon besoin compulsif de toujours acheter plus!

Je l’ai déjà beaucoup utilisé mais je suis toujours ébahi par les résultats et pourtant, je suis sûr que je peux encore améliorer la qualité de mes clichés.

Et vous? Vous l’avez déjà essayé? Si vous voulez partager votre expérience, ajoutez un commentaire sous l’article ou rendez vous sur Youtube!


Vous avez aimé? N'hésitez pas à partager!
  •  
  •  
  •  
  •  

S'inscrire à la newsletter pour recevoir les bons plans